Les notes pralinées de Frédéric Blondeel

Publié le par NocciolinaFox

Ah la la, terrible ça que le marché bio du mercredi a déménagé place Sainte Catherine. Sur le chemin du retour, la dame qui est derrière le comptoir de la chocolaterie Frédéric Blondeel, quai aux Briques, presque en face de la bouche de métro, me voit de mercredi en mercredi... Je vais devenir accro. Entrez dans ce magasin et vous percevrez le sentiment enveloppant qui s'empare du curieux qui passe le pas de la porte... En bon commerce de bouche, le magasin présente plusieurs gammes de produits (thés, confitures, gâteaux, etc.), mais surtout des chocolats, apparemment tous produits dans la maison. Des tablettes de différents crus (dont un bio, sans lécithine !) et des pralines, des plus sages aux plus délurées. Le traditionnel mendiant côtoie des ganaches au poivre ou aux herbes aromatiques. Comme chez Marcolini, j'ai eu tendance à vite me lasser des ganaches (pas mon truc, en fait), sauf, exceptionnelle, celle à la menthe. C'est d'une finesse... Oubliez la version "after eight", c'est de la vraie menthe du jardin, dont la fraîcheur vient réveiller le côté pâteux de la ganache. Mais ce n'est pas fini : la cerise sur le gâteau, ce sont les pralinés et gianduja de noisettes mais aussi d'amandes, avec ou sans nougatine. C'est tout simplement fabuleux.


Celui-là, c'est le gianduja aux amandes, une pure merveille. Confirmé par une autre fan de ce type de friandises !

Bon, je vais essayer de concentrer les activités autour du métro De Brouckère car sinon je ressemblerai bientôt à une baleine.

Publié dans Gustatives

Commenter cet article