Expositions Hokusai - Collections royales anglaises

Publié le par NocciolinaFox

Les pièces exposées, issues des fonds sans fond du Musée Guimet, étaient d'une grande qualité et représentatives de toutes les périodes de l'oeuvre gravé d'Hokusai. Et comme les choses se recoupent, il y avait notamment un apport très important d'Isaac de Camondo, dont parle Pierre Assouline dans Le Dernier des Camondo, qui avait légué sa collection au Musée du Louvre.



Le côté frustrant, c'est tout ce monde : faire la file tout le long d'une exposition, il n'y a pour l'instant qu'à Paris que j'ai expérimenté cela. Malheureusement, ça se confirme. Dommage, tout le plaisir de se retrouver face à ces chefs-d'oeuvre est perturbé par les coups de coudes et commentaires exaspérés des précédents et des suivants, sans parler de ceux dont on ne peut même pas s'approcher.

J'espère que mardi prochain, lorsque nous irons visiter avec Clairette & co l'exposition sur les chefs-d'oeuvre de Brueghel à Rubens dans les collections royales anglaises aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, nous serons plus au calme. C'est qu'elle va finir par me remettre le pied à l'étrier Claire... Mais bon, vu l'ambiance qui règne dans les musées actuellement, nous ferons cela sur le mode de la balade commentée ;-)

Publié dans Voyageuses

Commenter cet article